You are currently browsing the tag archive for the ‘tourisme martinique’ tag.

Sophie Bernet club d'aviron La Frégate Case-Pilote en Martinique Paradis Tour Bâtisseur de Paradis

Sophie Bernet (Case-Pilote) – Crédit Photo : Micha Photo

*Case-Pilote*

L’aviron est une activité complète qui conjugue sport, bien-être et découverte mais aussi des émotions telles que l’amitié et le respect. Sophie Bernet, présidente de l’association d’aviron la Frégate à Case-Pilote, partage sa passion et propose de vivre des aventures en plein air et mer . Et le bonus ! Profiter de la magnifique côte du Nord Caraïbe.

Publicités
Marc couvert et la fontaine de Case-Pilote en Martinique Paradis Tour Bâtisseur de Paradis

Marché couvert et Fontaine de Case-Pilote – Auteur : Mairie de Case-Pilote
Ce fichier est sous licence Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 international

*Case-Pilote*

La place principale de Gaston Monnerville abrite de nombreux monuments dont la Fontaine en céramique bleue et  en fonte, qui rend hommage à Pierre Monnerville,  frère de Gaston Monnerville et Maire de Case-Pilote à partir de 1876. Les coquilles Saint-Jacques qui ornent la Fontaine font référence aux dominicains et à leur rôle dans la fondation de la paroisse.

A côté se trouve le Marché couvert, véritable patrimoine de la commune et de la Martinique, il est un lieu de vie et de rencontre.

 

Pierre Midelton boulanger pâtissier à Case-Pilote en Martinique Paradis Tour Bâtisseur de Paradis

Pierre Midelton (Case-Pilote) – Crédit Photo : Micha Photo

*Case-Pilote*

Pierre Midelton est gérant des boulangeries et pâtisseries « Friandises des îles » après avoir été technicien biologiste, inspecteur départementale de sécurité routière, attaché parlementaire, gérant dans le BTP.

En 2010 reconversion totale par la force des choses il reprend une boulangerie pâtisserie qui était en liquidation judiciaire. Bien sûr suivi de formation pour complément de connaissances, fréquentation des salons pour découvrir les nouveaux produits et nouvelles saveurs.

Il développe beaucoup de produits de la tradition : dont le robinson traditionnel (Humm ! Quel délice !). On y trouve une grande diversité, tels les pâtés bananes, abricot, goyave, coco, le bon pain, la vraie baguette, viennoiseries et restauration rapide le midi : salades et sandwichs.

Donc un parcourt vraiment atypique, et dans le cadre du développement de la commune 4 jeunes de Case-Pilote ont été embauchés.

Calvaire Case-Pilote en Martinique Paradis Tour Bâtisseur de Paradis

Le Calvaire (Case-Pilote) – Crédit Photo: Major3M, fourni par l’Office de Tourisme de Case-Pilote

*Case-Pilote*

En haut du Morne Choiseul, Le Calvaire domine depuis la 2e moitié du XIXe siècle.

14 croix blanches  indiquent le chemin de cette marche religieuse.

 

Matthieu Jolly restaurateur Case-Pilote Paradis Tour Bâtisseur de Paradis

Matthieu Jolly (Case-Pilote) – Crédit Photo : Micha Photo

*Case-Pilote*

Dès l’âge de 10ans Matthieu se découvre une passion pour la cuisine, lors des vacances scolaires il passe de cuisine en cuisine avant d’entamer ses études à l’école hôtelière de Cavaillon. Après ses expériences culinaires dans l’hexagone il décide de partir à l’aventure, valise à la main et la pose en Martinique en 1998 et tombe amoureux de l’île.

Matthieu prend ses fonctions de gérant et de chef de cuisine en 2009  à l’Ajoupa 2 gros restaurant gastronomique. Puis il reprend le flambeau après Jacques Audige créateur des 2 gros.

En 2011 Jacques et Matthieu créent le Bistrot du midi face à la mer des Caraïbes.

Matthieu fait voyager ses clients à travers un itinéraire gourmand, parsemé des saveurs et des senteurs qui font la richesse de notre chère Madinina.

Eglise Notre Dame de l'Assomption et de Saint-Joseph à Case-Pilote en Martinique pour le Paradis Tour Bâtisseur de Paradis

Eglise Notre Dame de l’Assomption et de Saint-Joseph (Case-Pilote) – Crédit Photo : Office de Tourisme de Case-Pilote

 

*Case-Pilote*

Une des plus anciennes de la Martinique, fut édifiée, entre 1640 et 1645.
A l’origine, ce n’était qu’une simple pailotte, à l’emplacement de l’église actuelle.
Au milieu du XVII ème siècle, le Père Dutertre décrit le quartier:  » le quartier de Case-Pilote a une église dédiée à la très Sainte Vierge, assez proche de laquelle il y a un corps de garde, plusieurs magasins, et un poids royal, pour peser les pétuns ».
A la fin de 1635, ce fut au Sieur de la Vallée que fut attribué ce quartier, après le départ du chef caraïbe Pilote qui alla s’installer dans le sud de l’île.
Monsieur de la Vallée « érigea le quartier en paroisse et donna l’emplacement du presbytère, du jardin de l’église et du cimetière ainsi que la savane reservée pour la nourriture du cheval du curé ».
Le cimetière des esclaves se trouvait devant l’église, où s’élève actuellement le monument aux morts.
Aux XVII ème et XVIII ème siècles, les édifices du culte ont été plusieurs fois réparés et même reconstruits.
En 1903, à nouveau en très mauvais état, des travaux seront exécutés, le lambrissage et la voûte de l’église furent remis à neuf et elle fut repeinte.
Elle a été bâtie en style baroque par des missionaires dominicains. La « coquille » Saint-Jacques que l’on remarque au fronton, au-dessus de la grande porte d’entrée, est l’emblème de cet ordre religieux.
Seule la façade est classée monument historique.
Le plafond intérieur en forme de carène de bâteau renversé est la marque de cette époque où les charpentiers étaient issus de la marine.

Source: Accueil Martinique)

Eglise Notre Dame de l'Assomption et de Saint-Joseph à Case-Pilote en Martinique pour le Paradis Tour Bâtisseur de Paradis

Eglise Notre Dame de l’Assomption et de Saint-Joseph (Case-Pilote) – Crédit Photo : Office de Tourisme de Case-Pilote

Daniel Dorin paysagiste Case-Pilote Paradis Tour Bâtisseur de Paradis

Daniel Dorin (Case-Pilote) – Crédit Photo : Micha Photo

*Case-Pilote*

Daniel Dorin est paysagiste, il a à son actif plusieurs prix :

  • Trophée Cotnorca en 1999
  • Médaille du mérite en 2003
  • Concours national villes et villages fleuris
  • Trophée commune fleurie en 2003
  • Case-Pilote a été la première commune des DOM à obtenir la charte d’entretien des espaces publics sans utilisation de pesticides (charte de niveau 3) en juin 2015.
  • Il y a bien d’autres encore mais la liste serait bien trop longue.

Daniel Dorin est un employé de la commune, il a l’amour de la nature, des beaux espaces, de sa ville et de son île aux fleurs.

 

Habitation Neisson au Carbet en Martinique Paradis Tour Bâtisseur de Paradis

Habitation Neisson au Carbet – Crédit Photo : Micha Photo

*Le Carbet*

Construite sur les terres de Thieubert achetées par les frères Neisson en 1932, la distillerie Neisson demeure l’une des dernières familiales.

Sa seule quête de grandeur est celle de la qualité et sa légendaire bouteille Zepol karé est toujours gage de perfection.

Les nombreuses récompenses obtenues lors des concours agricoles de Paris sont là pour en témoigner. Agricole blanc ou vieux, le rhum Neisson est aujourd’hui l’un des plus réputés de la Martinique.

 

André Mangatal éleveur de crevettes au Carbet en Martinique Paradis Tour Bâtisseur de Paradis

André Mangatal – Le Carbet) – Crédit Photo : Micha Photo

*Le Carbet*

65 ans,  natif du Morne-Vert et Carbétien d’adoption.

Ses débuts d’astaciculteur datent de 1980, avec l’élevage des crevettes d’eau douce.

En 2000, en consultation avec la Région, il change d’espèce et investit  dans l’écrevisse, le «  Cerax Quadricarinatus »

Sur l’exploitation, Mr Mangatal emploie deux salariés permanents. En haute saison touristique, la demande est plus importante, il recrute  pour satisfaire les commandes.

Sa production se situe le long de la rivière .Cette dernière  est un atout  fort important  , car son eau est sans empreinte de chloredécone. La richesse de son sol fertile favorise de telles cultures.

Habitation Latouche Zoo du Carbet en Martinique Paradis Tour Bâtisseur de Paradis

L’Habitation Latouche (Le Carbet) – Crédit Photo : Micha Photo

*Le Carbet*

L’habitation sucrière de l’Anse Latouche, fondée avant 1643, est probablement, la plus ancienne habitation de la Martinique.

Après les destructions de 1902, les installations industrielles sont reconstruites, mais l’Habitation n’est plus une distillerie.

De la maison principale ou grand’case, il ne reste aujourd’hui que l’ossature de pierre sur deux niveaux, avec les encadrements de fenêtre.

La cuisine, elle aussi ruinée, se trouve a l’extérieur. Un jardin à la française et une pièce d’eau séparaient la maison de l’installation de la structure industrielle. En novembre 2014, un zoo est installé dans ce cadre exceptionnel d’une habitation historique de la Martinique.

 

Habitation Larouche Zoo du Carbet en Martinique Paradis Tour Bâtisseur de Paradis

L’Habitation Latouche (Le Carbet) – Crédit Photo : Micha Photo

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 4 830 autres abonnés

Edito

Installé en décembre 2003, le CMT est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC) ayant pour mission de faire de la Martinique une destination touristique recherchée et prospère.

Notre Page Facebook



Bientôt : 1 semaine, 1 commune

janvier 2019
L M M J V S D
« Nov    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :