You are currently browsing the tag archive for the ‘Tourisme en Martinique’ tag.

Place du 22 mai à Ajoupa Bouillon en Martinique Paradis Tour Bâtisseur de Paradis

Place du 22 mai (Ajoupa Bouillon) – Crédit Photo : Office de Tourisme d’Ajoupa Bouillon

*Ajoupa Bouillon*

La place conçue dans les années soixante-dix est implantée en plein coeur du bourg. En 1978, le Maire Edouard JEAN-ELIE fit du fleurissement le fer de lance de la commune. L’Ajoupa-Bouillon devait être la commune la plus fleurie de la Martinique.

Le fleurissement débuta dans le bourg, précisément sur la place publique. L’équipe d’espaces verts en fit une place très fleurie avec un mur végétal en contrebas, composé de l’inscription BIENVENUE A AJOUPA-BOUILLON, un clin d’oeil à tous les visiteurs et passants dans la commune. L’espace fut alors aménagée par le SIVMANO et la place publique inaugurée en Place du 22 Mai 1848 en 1983.

Fin décembre 2012, de gros travaux de rénovation sont entrepris afin de la rendre plus visible, plus accessible et plus moderne.

Le 26 juillet 2013, la nouvelle place du 22 mai est livrée à la population. Ses gradins en arc de cercle vont accueillir, en toute convivialité le public dans le cadre de l’animation culturelle de la commune.

Publicités
le canal des esclaves au Carbet en Martinique paradis Tour Bâtisseur de Paradis

Le canal des esclaves au Carbet – Crédit Photo : Micha Photo

*Le Carbet*

Le canal de Beauregard a été  dans les années 1760-1770 par les exploitants agricoles et construit par les esclaves sur le flanc du Morne des Cadets en 1777.

C’est après une révolte des asservis en 1822 qu’il portera le nom de Canal des Esclaves. Initialement construit pour l’alimentation des moulins, il a servi par la suite à l’irrigation et à l’alimentation en eau des villes du littoral comme Saint-Pierre ou le Carbet.

En 1902, lors de l’éruption de la Montagne Pelée elle fut la seule distillerie à être épargnée par les cendres. Aujourd’hui le canal des esclaves est devenu l’une des randonnées les plus fréquentées du Nord Caraïbe.

Claude Ziouka Artisan Glacier Le Carbet Paradis Tour Bâtisseur de Paradis

Claude Ziouka (Le Carbet) – Crédit Photo : Micha Photo

*Le Carbet*

50 ans, Artisan-glacier, traiteur, Carbétien d’adoption.
Son expérience, il l’acquît en tant qu’employé de production aux « Glaces Montier »
Il a acquis l’expérience d’artisan glacier en tant qu’employé. Il crée sa propre entreprise quelques années après.
Son professionnalisme, sa passion des produits du terroir, son orientation autodidacte lui permettent de développer des produits uniques.
Son premier parfum, il le développe en 2000, lors de la semaine gastronomique à Sainte-Marie. C’est la naissance de la glace à la farine de manioc. Chaque année, M. Ziouka élabore et innove dans les arômes avec la production agricole locale tout en enrichissant le choix de deux à trois nouveautés par an.

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 4 822 autres abonnés

Instagram!

Tu es Bâtisseur de Paradis? Du 16/11 au 29/11 Partage ta Martinique avec un Ami. Rdv sur notre page FB Laure Joseph, artisan voilier, Bâtisseur de Paradis de Sainte Luce #paradistour #Martinique #batisseurdeparadis La plage de Corps de Garde à Sainte Luce #paradistour #batisseurdeparadis #Martinique Albert Poulin, restaurateur, Bâtisseur de Paradis de Sainte Luce #paradistour #Martinique #batisseurdeparadis

Edito

Installé en décembre 2003, le CMT est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC) ayant pour mission de faire de la Martinique une destination touristique recherchée et prospère.

Notre Page Facebook



Bientôt : 1 semaine, 1 commune

octobre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
%d blogueurs aiment cette page :