You are currently browsing the tag archive for the ‘martinique’ tag.

Jeanne Dessart (Sainte-Marie) - Crédit Photo: Micha

Jeanne Dessart (Sainte-Marie) – Crédit Photo: Micha

A 87 ans, Jeanne Dessart est une ancienne couturière pour qui la confection de la robe de grand-mère n’a aucun secret. Avec dextérité, elle réalise également la tête calendée exécutée sur des poupées et bien d’autres productions encore. C’est à l’école qu’elle a commencé à coudre. Une activité qui ne lui était pas étrangère car sa mère et sa sœur maniaient déjà en sa présence le fil et l’aiguille. Etant motivée par l’envie de faire des vêtements, elle a continué son parcours à la Chambre des métiers où elle a reçu les diplômes de CAP et de BEP. Son rêve était d’enseigner mais elle n’a pas pu concrétiser ce désir par manque de poste. Aujourd’hui, Jeanne Dessart poursuit son activité avec autant de passion en permettant à tout un chacun de découvrir ou redécouvrir ce pan du patrimoine martiniquais qu’est le costume traditionnel, notamment lors des actions de l’Osatourc.

Publicités
Flavien Hyppocrate (Sainte-Marie) - Crédit Photo: Micha

Flavien Hyppocrate (Sainte-Marie) – Crédit Photo: Micha

 

Issu d’une famille dont les parents sont agriculteurs, Flavien Hyppocrate a nourri très tôt une passion pour le cheval. « Depuis les années collèges » se plaît-il à rappeler. A 14 ans, il trouve un maître de stage et bénévolement, il s’occupe des chevaux. Mais c’est à 22 ans qu’il acheta son premier cheval sur lequel il participa aux courses de chevaux sur la plage du bourg de Sainte-Marie lors d’une fête patronale. Son ambition était de faire de sa passion son métier. Après une formation en Métropole d’accompagnateur- tourisme équestre, il créa son entreprise en 2009. A 36 ans, il est à la tête de « Madinina Poney Club » et le jeune chef d’entreprise propose des activités (balades, randonnées,…) notamment avec l’Osatourc en faveur du tourisme. Il fait découvrir autrement les campagnes samaritaines.

Roland Pavilla (Sainte-Marie) - Crédit Photo: Micha

Roland Pavilla (Sainte-Marie) – Crédit Photo: Micha

 

Animateur culturel, animateur pédagogique, défenseur du patrimoine immatériel, tout cela à titre bénévole… A 63 ans, Roland Pavilla connu aussi sous le patronyme de « Bobby » détient encore plusieurs autres cordes à son arc. Artiste peintre, poète, guide de randonnée pédestre… L’ancien cuisinier, membre fondateur de l’Office du tourisme et de la culture de la ville de Sainte-Marie et membre de l’association Bwedasidah’art agit au quotidien pour faire de Sainte-Marie et plus largement la Martinique une île accueillante pour les visiteurs. L’accueil d’étudiants canadiens récemment reste un des plus beaux exemples. Fervent militant de la cause écologique, Roland Pavilla fait de la préservation saine de l’environnement l’une de ses priorités.

Marijo Narbonnais

Marijo Narbonnais – Crédit Photo: Micha

Marijo fait partie de ces personnes généreuses et passionnées qui ne laissent personne de marbre.

D’un abord chaleureux et jovial, elle tisse des liens forts avec tous les visiteurs qu’elle réussit à fidéliser après des années.

Véritable pilier au marché, elle a contribué à la mise en place d’actions de valorisation comme le panier de la ménagère, la Fête des Marchandes, l’accueil des scolaires…

Elle attache un soin particulier à la qualité de l’accueil et des produits proposés.

Depuis des années c’est un partenaire incontournable des grands rendez-vous sport et santé trinitéens – « Cross de la Saint Sylvestre », « Randokann » …

Sucrerie Le Galion à La Trinité - Crédit Photo: Micha

Sucrerie Le Galion à La Trinité – Crédit Photo: Micha

Si les visites de la sucrerie existent depuis des années, la démarche restait mineure dans l’action commerciale de l’unité de production.

Dorénavant, la SAEM Le Galion a l’ambition de faire de l’unique sucrerie de l’île, une étape majeure pour ceux qui visitent notre île durant la période de récolte.
Sur la voie du Nord et de la Caravelle, l’Usine le Galion, offre une visite riche, instructive, rare et parfumée!

Une expérience unique et inoubliable, entre l’histoire de la canne à sucre, l’habitation sucrière et l’usine centrale à vapeur.

C’est tout le sens de la signature de la marque Le Galion,  « Mémoire d’une Culture », qui est ainsi mis en exergue.

Sucrerie Le Galion à La Trinité - Crédit Photo: Micha

Sucrerie Le Galion à La Trinité – Crédit Photo: Micha

Sucrerie Le Galion à La Trinité - Crédit Photo: Micha

Sucrerie Le Galion à La Trinité – Crédit Photo: Micha

Sucrerie Le Galion à La Trinité - Crédit Photo: Micha

Sucrerie Le Galion à La Trinité – Crédit Photo: Micha

Sucrerie Le Galion à La Trinité - Crédit Photo: Micha

Sucrerie Le Galion à La Trinité – Crédit Photo: Micha

Sucrerie Le Galion à La Trinité - Crédit Photo: Micha

Sucrerie Le Galion à La Trinité – Crédit Photo: Micha

Sucrerie Le Galion à La Trinité - Crédit Photo: Micha

Sucrerie Le Galion à La Trinité – Crédit Photo: Micha

Sucrerie Le Galion à La Trinité - Crédit Photo: Micha

Sucrerie Le Galion à La Trinité – Crédit Photo: Micha

Will Fenton

Will Fenton – Crédit Photo: Micha

 

Ce charismatique trinitéen, issu d’une famille d’artistes, tient son nom d’un grand-père originaire de Montserrat.

Ses années d’études à Trinidad marquent un tournant décisif dans sa vie puisque grâce à la pratique de la langue anglaise, Il intègre l’hôtel Leyritz, et y restera 35 ans. Il y fait une rencontre déterminante : Joseph Zobel, un client fidèle qui l’initie à l’ikebana. C’est le point de départ d’une passion : la fabrication de figurines végétales, qui marqueront de leur empreinte, le développement de l’hôtel, allant jusqu’à leur consacrer un musée.

Intarissable sur la Martinique, il la conte et la partage à travers sa collection de costumes créoles proposée à travers le monde

Robert Manscour

Robert Manscour – Crédit Photo: Micha

 

Véritable « forgeron du verre », dans son atelier-exposition, situé depuis 1993, au cœur de l’ancienne Usine de Bassignac. Robert Manscour a choisi le verre, comme matériau le mieux adapté pour exprimer et partager sa grande sensibilité.

Son inspiration s’abreuve à plusieurs sources. Il voyage beaucoup et sa curiosité intense le met en contact avec le meilleur de toutes les cultures contemporaines. C’est ainsi que ses œuvres ont pu s’exposer notamment en Hollande, Suisse, France, Chicago, et Miami.

Il ouvre les portes de L’Eclat de Verre, aux visiteurs toujours conquis par la pureté de ses œuvres, et par l’ingéniosité du sculpteur, magicien du verre…

Dany Gaudin de Viremont

Dany Gaudin de Viremont – Crédit Photo: Micha

Formé aux métiers du BTP, Dany est avant tout un passionné de sports nautiques.

Très impliqué dans le développement de son quartier Tartane, il est tour à tour Président du Comité Martiniquais Surf, du Madinina Surf Club, et participe à la mise en place d’actions de valorisation et de promotion du site.

C’est après l’acquisition de son bateau en 2005 et son enrôlement, qu’il décide d’opter pour la diversification de son activité en proposant des balades sur ce milieu qu’il aime et maîtrise: la mer.

Depuis 2006, c’est en toute convivialité et simplicité, qu’au départ de Spoutourne, il propose la découverte des baies.

Des balades inoubliables qui ne laissent personne insensible!

 

Crédit Photo: Micha

Georges Casimir Olière – Crédit Photo: Micha

Originaire du quartier Sénéchal, Monsieur Georges Casimir Olière passe sa scolarité à Marigot jusqu’en classe de 4ème Il poursuit ses études au lycée Professionnel du Lorrain.

Il monte son entreprise « La douce exotique » en 2011 suivant les traces de son père exploitant agricole. Son exploitation se trouve à Marigot à l’habitation Crassous.

Baka 2

Baka, de son prénom Mikaël, est agent de piste depuis 21 ans.

Mais ce sont le sourire et l’amour de  cet homme pour son île qui font de lui un Bâtisseur de Paradis.

Depuis 20 ans, Baka passe ses vacances au camping des Salines. Et depuis 20 ans, il ne cesse de promouvoir la Martinique auprès des touristes qu’il rencontre. Sa joie de vivre et son enthousiasme pour faire découvrir la Martinique, ravissent nos visiteurs, à tel point que le bouche à oreille a suffit pour faire de lui une référence.

Quand Baka, nous parle de sa Martinique, l’émerveillement et l’émotion sont palpables. Il aimerait que les jeunes s’investissent plus dans le développement de l’île, et il est fier de dire aujourd’hui qu’il est Bâtisseur de Paradis.

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 4 831 autres abonnés

Edito

Installé en décembre 2003, le CMT est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC) ayant pour mission de faire de la Martinique une destination touristique recherchée et prospère.

Notre Page Facebook



Bientôt : 1 semaine, 1 commune

avril 2019
L M M J V S D
« Nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :