You are currently browsing the category archive for the ‘Campagne 2010-2011’ category.

Habitation Depaz (Saint-Pierre) – Crédit Photo: Antoine Omère, fourni par le Comité Martiniquais du Tourisme

*Saint-Pierre*

C’est en 1651, que Jacques Duparquet, Gouverneur de la Martinique fonde l’Habitation La Montagne.

Elle produit d’abord l’Indigo et le Tabac, avant de se tourner vers la culture de la canne.

Au 19ème siècle, elle est rachetée par la famille Pécoul, et se met à distiller.

En 1900, elle fait partie  de la quinzaine de rhumeries qui font la prospérité de Saint-Pierre, elle est rasée par l’éruption de 1902.

Victor Depaz, fils du Géreur de l’Habitation Périnelle, après ses études en Métropole, décide de revenir en Martinique pour construire une nouvelle Habitation sur 500 hectares de terre qu’il rachète à la famille d’Aurigny.

Le 8 mai 1917, 15 ans après l’éruption, la distillerie est de nouveau en état de fonctionner.

Victor Depaz, après avoir fait construire un vaste réseau canalisant les eaux de la Roxelane, achève son œuvre en 1920, en faisant édifier le Château Depaz, exacte réplique de l’ancienne Habitation Périnelle.

A l’occasion d’une conférence de presse et d’un workshop organisés jeudi 13 Janvier à Paris, Karine Roy Camille, présidente du Comité Martiniquais du Tourisme, a rappelé que le vol d’Air France partant de Roissy en Novembre était une chance pour la destination…

Lire la suite

Ce restaurant est assez surprenant comme son nom l’indique, mais Félix nous met tout de suite à l’aise.
Ce spécialiste des produits de la mer voit son travail facilité par la présence du marché aux poissons, juste en face !
La terrasse accueille les habitués du coin qui viennent jouer aux dominos en sirotant un ti-punch.
Et la cuisine de Tante Licie sait satisfaire notre envie d’exotisme.
A découvrir les brigots, les z’habitants et la glace maison.

Lancée en 1995,  toutes les actions de l’arbre à vie portent sur la problématique de la publicité sauvage en passant par l’affichage sauvage, la lutte contre la multiplicité des pré enseignes non conforme dans les carrefours et aux abords des routes et le combat contre la publicité sauvage des 4X3.
Minutieusement, elle propose des solutions  avec un partenariat fort venant de la Sous-préfecture et de la direction régionale de l’environnement et  le concours du Conseil Général, du Conseil Régional, de la commune du Robert « ville pilote ».
La réussite des produits inaugurés est telle que Madame Dominique VOYNET demande à rencontrer le président Emmanuel MARIE-LUCE afin de comprendre comment dans un si petit département des solutions qui ne sont pas envisagées dans l’hexagone réussissent en Martinique.
Un outil règlementaire est créé sur la base de la loi pour l’affichage électoral et en même temps pour l’affichage libre (voir au Robert, Sainte-Anne, Prêcheur etc.)l’idée est d’une simplicité pour enrayer l’affichage, il faut mettre en place des panneaux règlementaires et une gestion de ces panneaux et les utiliser en période électorale.
Sur la question de multiplicité des pré-enseignes, pour contrer la loi obsolète de 1979, il faut s’appuyer sur la loi BARNIER du 2 février 1995 pour la protection des sites et des paysages et c’est sur cette base que l’association propose et inaugure la pré-enseigne collective toujours avec le concours de l’Etat et de la ville du Robert (Maire Delépine), ce panneau va alors résoudre le problème de cette loi de 79 qui prévoit une dimension de 1MX1M50 PAR ENTREPRISE chose impossible de nos jours puisque aujourd’hui « la ville est à la campagne trop d’entreprises à signaler» la solution est donc trouvée avec la « pré-enseigne collective » qui devient un outil d’intérêt public sous l’autorité du maire.(voir au Robert).
Des labels, des trophées locaux et nationaux ont jonchés le parcours de l’arbre à vie, de L’ARDTM en passant par le CMT et le PNRM , le Ministère de l’écologie et de l’environnement, le dernier « diplôme » en date est Le trophée du tourisme du 17 décembre 2009 ; mais globalement cette démarche a engendré un dispositif avec l’implication du Ministre Dominique VOYNET qui s’inspirant du travail de l’arbre à vie va en 2000 instaurer un nouveau dispositif appelé « Règlement local de publicité » en lieu et place du règlement spécial de publicité d’alors qui se mettait en place en intercommunalité.
C’est grâce à ces outils qui sont mise en place en Martinique que nous considérons que  l’arbre à vie est « bâtisseurs de ce paradis».

Voir le projet sur http://www.arbreavie.fr, on ne peut enlever à L’arbre à vie ce qui appartient à l’arbre à vie, la population est témoin et nous porte dans son cœur, quand on dit « affichage sauvage » irémédiablement, on pense ARBRE à VIE !

Fière de ses 16 années de combat pour une Martinique plus belle.


2011 est pour le Tourisme en Martinique l’année d’une nouvelle dynamique partagée par tous.
Une dynamique de Bâtisseur de Paradis!
Ce paradis, nous le construisons chaque jour, tous ensemble.
Nous accueillons 2011 à bras ouverts, en adressant à toutes les Martiniquaises et tous les Martiniquais nos voeux d’une excellente année, riche de projets, de réalisations et de réussites.

Karine Roy-Camille, Présidente du Comité Martiniquais du Tourisme, son Conseil d’administration, les équipes du Comité Martiniquais du Tourisme et les acteurs du tourisme.

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 4 831 autres abonnés

Edito

Installé en décembre 2003, le CMT est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC) ayant pour mission de faire de la Martinique une destination touristique recherchée et prospère.

Notre Page Facebook



Bientôt : 1 semaine, 1 commune

novembre 2019
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
%d blogueurs aiment cette page :