You are currently browsing loupblanx’s articles.

Trophée SACEM 2011 réalisé par Robert Manscour (Eclats de verre)

Samedi 9 Avril, la SACEM a récompensé notre musique martiniquaise. Sous la présidence d’honneur de Jocelyne Bérouard, les artistes se sont succédés, les prix sont tombés et le spectacle a donné…

Les représentants de la SACEM France M. Budan et M.Lemesle,  M. Dereck Wilkies, Président et Directeur de la COSCAP (SACEM Barbade) ont pu apprécier aux côtés de M.Boutan notre identité musicale.

En plus des catégories habituelles, la présence de nouvelles: la catégorie Spirituelle, Moderne Jazz Recherche et  Clip. A noter également le retour de la catégorie Musique Instrumentale. Pour agrémenter le tout des prix spéciaux à des artistes de Martinique, de Guyane et de Guadeloupe ainsi qu’à un jeune talent de 12 ans, virtuose du piano. Une révélation de l’année attendue: E.SY Kennenga.

La cérémonie s’est conclu avec un bel hommage à Patrick Saint-Eloi.

Nous avons pu filmer et prendre quelques photos, nous les partagerons avec vous…évidemment!

Voici la liste des lauréats:

Catégorie musique traditionnelle: Kolo Barst

Catégorie Modern Jazz/Recherche : Dolor Ravi

Catégorie Musique instrumentale: Gilles Rosine et Ronald Tulle

Catégorie Musique spirituelle : José Versol

Catégorie Reggae dance hall: Kalash et Lieutenant

Catégorie Zouk: Gilles Voyer et Tony Chasseur titre Mèsii

Catégorie Performance vocale féminine : Goldee

Catégorie Performance vocale masculine : Ralph Thamar

Catégorie auteur: Rosetta Varasse

Catégorie compositeur: Yohann Guglielmetti

Catégorie Clip: Kris Burton

Révélation de l’année : E.Sy Kennenga

Prix spécial Martinique : Ronald Rubinel

Prix spécial Guyane : Henri Placide

Prix spécial Guadeloupe : Guilou

 

Publicités

Si les rives de l’Odet vivent depuis une semaine déjà au rythme de la Martinique, ce samedi une délégation importante de la région est arrivée à Bénodet. Yvan Sobesky, Directeur Général du Comité Martiniquais du Tourisme, Jean-Marc Ampigny, Président de la Commission Port à la CCI de Martinique, Luc de Grandmaison, adjoint au Maire de Fort de France en charge du Nautisme, Catherine Cadrot, Directrice de la Maison de la Martinique, Manuel Baudouin, Président de la CCI Martinique et Marie-Lynn Toussaint, Responsable de la Station Nautique ont rejoint le village de la Transat Bénodet du Comité Martiniquais du Tourisme –Martinique.

« Tout au long de cette semaine, nous tenions à avoir à offrir aux visiteurs du village de la course une belle vitrine de notre région pour la faire connaître au plus grand nombre. Rhum agricole AOC, fleurs, carnaval, la yole, Bèlè, festivals et manifestations culturelles, chocolat martiniquais, mizik… Les artisans de l’ « Ilot Fleurs » étaient tous représentés dans le faire découvrir le meilleur de notre production et de nos traditions. Par ailleurs, nous voulions également encourager et soutenir notre skipper, Eric Baray, avant le départ » souligne Karine Roy Camille, Présidente du Comité Martiniquais du Tourisme et marraine du Figaro Bénéteau Ven Dan Vwel 972 baptisé cet après-midi.

Source: Adonnante.com

3470 miles, soit 6250 km…

C’est ce dimanche que le coup d’envoi de la 6ème édition de la transat Bénodet  a été donné. Les 17 solitaires ont pris la direction de Fort-de-France.

Les « Figaro Bénéteau 2 » sont entrés en mode course et partagent tous la même   analyse météo qui les attend sur les premières heures de course. En la matière, tous les voyants semblent au vert pour une entame idéale.

En effet la météo va servir d’arbitre. Alors qu’aujourd’hui elle est idyllique: soleil radieux, un ciel azuréen et une brise légère, le tableau devrait changer de façon significative d’ici à demain, un vent de Nord Ouest soufflant de 3 à 4 beauforts donnant aux 17 la possibilité de quitter les eaux sud finistériennes au portant, en empruntant une trajectoire directe.

Pour descendre jusqu’en Martinique, les concurrents vont pouvoir bénéficier de bonnes conditions de portant pour la traversée du golfe de Gascogne.Ensuite au passage près du cap Finistere, les vents vont devenir plus forts et la mer délicate, avant de récupérer un alizé Portugais soutenu mais faiblissant. Dans une situation fiable, ce début de course favorisera de bonnes vitesses de progression avant les choix tactiques au large du Portugal.

De nombreuses surprises lors des 15 jours de course sont attendus, les changements de route vont être déterminantes pour la suite de la course avant l’arrivée   et tout peut se jouer lors de l’arrivée.

Ces 17 Figaro Bénéteau, des monotypes de 10,10 m de long, sont des bateaux performants mais techniques et physiques. Les premiers concurrents sont attendus à Fort-de-France dans une vingtaine de jours.

Pour suivre la course en direct le site officiel : http://www.transat-benodetmartinique.com

Source: Suite101.fr ; letelegramme.com ; DOMactu.com ;

Costumes_traditionnels_bijoux_martinique

Les costumes et les bijoux traditionnels

Le costume traditionnel des femmes aux Antilles a toujours été haut en couleurs.
La « Grand’ Robe », toujours réalisée dans un tissus coloré ou brillant, elle était portée avec un jupon et une cape de la même teinte.
 » La Douillette« , robe de tous les jours, elle était constituée d’un jupon, d’une robe sérrée à la taille en cotonnade fleurie, à carreaux ou à rayures.
 » La Titane« , vêtement porté par les courtisanes de l’époque. Provocante, elles n’hésitaient pas à porter une chemise en dentelle largement échancrée sur la poitrine et découvrant leurs épaules.
 » La Cotonnade« , en madras calandée, elle pouvait être en velours ou en satin les jours de fête.

Les coiffes et leurs sigifications :

  • Une pointe : coeur à prendre.
  • Deux pointes : coeur pris mais vous pouvez tenter votre chance.
  • Trois pointes : coeur pris, femme mariée.
  • Quatre pointes : mes amours ne se comptent plus.

Vous pourrez admirer toute la beauté des costumes créoles lors des prestations du Grand Ballet de la Martinique

Les Bijoux Créoles
Le bijoux font partie de l’héritage créole depuis le 17ème siècle et sont le métissage des savoir-faire et des techniques africains et européens.
lls portent des noms très symboliques inspirés de l’histoire, de la faune ou de la flore locale : pomme cannelle, « tété négresse », chaîne torsadée, collier gros sirop, chaîne forçat, collier grain d’or, broche « nid de guêpe », collier chou, etc.
Aujourd’hui encore, les femmes antillaises adorent porter leurs plus beaux bijoux lors d’événements familiaux, de soirées ou tout simplement dans la vie de tous les jours.

Source: Comité Martiniquais du Tourisme

 

Dimanche 21 février au Grand Carbet du parc culturel Aimé Césaire, la salle remplie, le public passionné en admiration, les candidates inspirées comme chaque année…

Fort-de-France a choisi sa Reine du Carnaval parmi 18 candidates.Le jury avec le public sur le thème de la biodiversité ont arrêté leur choix sur Clarisse FONTELINE originaire du quartier de Dillon au poste de reine du carnaval de Fort de France.

Voici les résultats:
Reines

Reine: Clarisse Fonteline
Première dauphine: Marie Nathalie Robin – Sellaye
Deuxième dauphine: Anais Alexandrine

Mini reines

Reine: Laury Branchet
Première Dauphine: Yviane Versol Nebon
Deuxième dauphine: Nelsia Fontane

Reines mères

Reine: Lucie Lanoix
Première dauphine Reine Christiane Thésée
Deuxième dauphine: Jeanne Jacquens

Source: fortdefrance.fr

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 4 831 autres abonnés

Edito

Installé en décembre 2003, le CMT est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC) ayant pour mission de faire de la Martinique une destination touristique recherchée et prospère.

Notre Page Facebook



Bientôt : 1 semaine, 1 commune

mai 2019
L M M J V S D
« Nov    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :