Eglise Notre-Dame de la Nativité (Ducos) - Crédit Photo: Micha Photo

Eglise Notre-Dame de la Nativité (Ducos) – Crédit Photo: Micha Photo

Ducos ne possède qu’une modeste chapelle en bois, lorsqu’en 1857, le conseil municipal accepte de construire à la place une église. Elle subira les ravages de cyclones et sera détruite plus d’une fois.

En 1891, sa reconstruction sera confiée à l’architecte Henri PICQ et en 1903, c’est un Martiniquais  l’ingénieur chef des ponts et chaussée, Paul NARDAL, qui dirigera le chantier de la sacristie et de la toiture.
En 1940, l’église est agrandie puis la grotte, la sacristie et la salle paroissiale sont construites.
De 1990 à 1999, des réparations à effectuer sur le clocher  l’obligeront à reposer près de 2 ans au sol.
C’est en 2002, que la flèche retrouvera  sa place, l’opération a été conduite par Monsieur Etienne PONCELET, architecte en chef des bâtiments de France. Le bâtiment recèle de curiosités comme ses jointures à motifs, son dallage, ses pierres de tailles et de couleurs différentes et sa cloche « Sébastopol » ramenée de la guerre de Crimée.

Si vous levez les yeux, vous pouvez admirer le plafond en bois précieux polychrome sculpté par Monsieur Adélaïde FAUCINY, il a motivé l’intronisation de l’église dans l’inventaire des monuments historiques.

Eglise Notre-Dame de la Nativité (Ducos) - Crédit Photo: Micha Photo

Eglise Notre-Dame de la Nativité (Ducos) – Crédit Photo: Micha Photo

Publicités