You are currently browsing the daily archive for 1 octobre 2015.

Eglise Notre-Dame de la Nativité (Ducos) - Crédit Photo: Micha Photo

Eglise Notre-Dame de la Nativité (Ducos) – Crédit Photo: Micha Photo

Ducos ne possède qu’une modeste chapelle en bois, lorsqu’en 1857, le conseil municipal accepte de construire à la place une église. Elle subira les ravages de cyclones et sera détruite plus d’une fois.

En 1891, sa reconstruction sera confiée à l’architecte Henri PICQ et en 1903, c’est un Martiniquais  l’ingénieur chef des ponts et chaussée, Paul NARDAL, qui dirigera le chantier de la sacristie et de la toiture.
En 1940, l’église est agrandie puis la grotte, la sacristie et la salle paroissiale sont construites.
De 1990 à 1999, des réparations à effectuer sur le clocher  l’obligeront à reposer près de 2 ans au sol.
C’est en 2002, que la flèche retrouvera  sa place, l’opération a été conduite par Monsieur Etienne PONCELET, architecte en chef des bâtiments de France. Le bâtiment recèle de curiosités comme ses jointures à motifs, son dallage, ses pierres de tailles et de couleurs différentes et sa cloche « Sébastopol » ramenée de la guerre de Crimée.

Si vous levez les yeux, vous pouvez admirer le plafond en bois précieux polychrome sculpté par Monsieur Adélaïde FAUCINY, il a motivé l’intronisation de l’église dans l’inventaire des monuments historiques.

Eglise Notre-Dame de la Nativité (Ducos) - Crédit Photo: Micha Photo

Eglise Notre-Dame de la Nativité (Ducos) – Crédit Photo: Micha Photo

Publicités
Abdul Djire (Ducos) _- Crédit Photo: Office de Tourisme de Ducos

Abdul Djiré (Ducos) _- Crédit Photo: Office de Tourisme de Ducos

Malgré une enfance passée aux côtés de son père géreur d’exploitation d’arbres fruitiers en Afrique, Abdul Djiré choisit d’étudier les sciences et techniques économiques.

Il rencontre sa femme d’origine martiniquaise lors de son cursus universitaire et décide de s’installer définitivement sur notre île avec son épouse. En 1986, il est titularisé en tant que professeur de science et technique économique et il enseignera  aux lycées de Bellevue et de Trinité. Après un parcours diversifié, c’est en 1987, qu’il devient officiellement Gérant d’exploitation. Il ramène ses boutures de ses nombreux voyages à travers le monde et ouvre « le monde des végétaux ».

Très vite, les touristes ravis assurent la notoriété de la structure grâce au bouche-à-oreille. Dans un futur proche, il projette de développer sa pépinière en mettant en place un parcours balisé et des plantes fleuries. Soucieux de sensibiliser les jeunes à la cause environnementale, Abdul Djiré a régulièrement reçu les écoliers du Bourg et des quartiers.

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 4 831 autres abonnés

Edito

Installé en décembre 2003, le CMT est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC) ayant pour mission de faire de la Martinique une destination touristique recherchée et prospère.

Notre Page Facebook



Bientôt : 1 semaine, 1 commune

octobre 2015
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :