You are currently browsing the monthly archive for mai 2015.

Le Jardin Bertin (Gros-Morne) - Crédit Photo: Micha Photo

Le Jardin Bertin (Gros-Morne) – Crédit Photo: Micha Photo

C’est un jardin créole sauvage. C’est-à-dire que nous plantons n’importe quoi, n’importe  comment pour rester dans le cadre tout en faisant attention.

Le petit jardin est composé de plantes fleuries, d’arbre fruitier ici et là ainsi qu’une petite plantation vivrière.

Pour  bien visiter notre jardin  il faut compter 1h à 2 heures.

Le but de cette visite est une visite d’échange c’est-à-dire les gens peuvent nous apporter des idées.

Nous avons aussi des gîtes dans un cadre accueillant.

Plantation de Vanille -Monsieur Méjean (Gros-Morne) - Crédit Photo: Micha Photo

Plantation de Vanille -Monsieur Méjean (Gros-Morne) – Crédit Photo: Micha Photo

La petite plantation artisanale de vanille à but éducatif.

Visite  le mercredi matin à partir sur rdv

paradis-tour-720x180-72-dpi-web.jpg

Gros-Mornaise à 100% âgée de 55 ans Mme Balmy a jusqu’en 1993 exercée  une double activité (salariée du privé et exploitante agricole). Depuis 1993 elle est exploitante agricole fait de l’élevage de volaille et des produits maraichers. Actuellement elle met en place une plantation de cacao et de caymite. Sportive, elle dirige un club cycliste, est aussi arbitre et organise un semi-marathon par an.

Gîte Lucie (Gros-Morne) _ crédit Photo: Micha Photo

Gîte Lucie (Gros-Morne) _ crédit Photo: Micha Photo

Gîte indépendant, classé deux épis situé dans une campagne très proche de l’église.

Vous accueillent dans un cadre chaleureux très calme et fleurie.

 

Renaud Bonard (Gros-Morne) - Crédit Photo: Micha Photo

Renaud Bonard (Gros-Morne) – Crédit Photo: Micha Photo

Havre de paix et de culture authentique, lieu d’expression et de production. A Lakou trankil, le bèlè se vit, se développe et surtout, s’apprend. Car oui il s’agit bien d’une culture d’échanges. Pour les fans de danse et les profanes. On y danse, on y vit, on y peint …. Et on y vit le bèlè , moment de tradition purement martiniquaise dans un cadre original et convivial.

Usine Desnel (Gros-Morne) - Crédit Photo: Micha Photo

L’Usine Desnel (Gros-Morne) – Crédit Photo: Micha Photo

C’est en 1908 que le Baron Daniel de Sommery décide de mettre à profit la culture de l’ananas en installant à Desnel une conserverie. Depuis cette date, Gros-Morne, commune essentiellement rurale située à 22 km de Fort-de-France, est le berceau de l’usine ROYAL. En 1932, est créée l’Ancienne Compagnie Antillaise (A.C.A.) par Monsieur Robert Huyghues Despointes. De cette période jusqu’en 1986, ROYAL mobilise toutes ses capacités pour traiter plus de 5000 tonnes d’ananas par an. L’implication de tous les habitants du Gros-Morne est totale. Dès 1950, les premiers essais de diversification sont tentés : outre les ananas en tranches, des nectars de fruits et des confitures à base de fruits tropicaux (ananas, goyave, abricot-pays, tamarin) sont mis en boîte. Ces produits séduisent le consommateur et ROYAL devient rapidement leader sur le marché martiniquais.

Gizèle Edith Naderfi (Gros-Morne) - Crédit Photo: Micha Photo

Gizèle Edith Nanderfi (Gros-Morne) – Crédit Photo: Micha Photo

Je suis née au Gros-Morne il y a 63 ans. J’ai été bercée, depuis mon enfance ans le milieu commercial, culturel et de la vente car mon père était propriétaire d’un Pitt (arène de combat de coq) et de chevaux qui animait certaines fêtes patronales bien connues.
J’ai quitté ma commune en 1976 pour suivre mon époux à Fort-de-France ou j’ai exercé la profession d’aide à domicile au CCAS de la ville.
Voila plus de trente ans que je suis revenue dans ma commune. Ce retour m’a permis de retrouver mon domaine : le contact des gens à travers diverses associations de la commune, de la vente de mes friandises, de mes glaces à la croisée de mon quartier (les deux-terres) et surtout le contact des visiteurs de notre île à travers les informations et les conseils que je leur donne.

Habitation Saint-Etienne (Gros-Morne) - Crédit Photo: Micha Photo

Habitation Saint-Etienne (Gros-Morne) – Crédit Photo: Micha Photo

L’Habitation Saint-Etienne se situe sur la commune du Gros-Morne, au centre de la Martinique sur la route de Saint Joseph. La première habitation sucrière est créée ici au début du XIXème siècle sur un domaine de plus de 400ha ! Elle est ensuite transformée en distillerie en 1882… La production se poursuit pendant plus d’un siècle avant de péricliter à la fin des années 80. Le domaine est ensuite racheté par Yves et José Hayot en 1994. Les nouveaux propriétaires entreprennent alors un long travail de réhabilitation et relancent la marque Saint Etienne.

La Vision du vaincu - Victor Anicet  Habitation Saint-Etienne (Gros-Morne) - Crédit Photo: Micha Photo

La Vision du vaincu – Victor Anicet
Habitation Saint-Etienne (Gros-Morne) – Crédit Photo: Micha Photo

Sully Cally (Gros-Morne) - Crédit Photo: Micha Photo

Sully Cally (Gros-Morne) – Crédit Photo: Micha Photo

Sully Cally né de la ruralité, personnage original très modeste ayant la soif de connaître et de voyager, est un artiste complet : comédien, écrivain, musicien, producteur, danseur, chanteur, sportif animateur de radio et de soirées culturelles.
 Sully est un homme aux milles facettes, véritables défenseur de la tradition et de la culture.
Il mène en parallèle une autre activité fondamentale en rééditant, sous le label « Collection Patrimoine » des disques de musiques traditionnelles en  faisant revivre des catalogues de musiques oubliés.  Sully Cally fait partie de cette catégorie d’individus qui savent se battre pour défendre bec et ongles certaines valeurs rattachées au folklore et au patrimoine.
 Sully poursuit inlassablement des recherches  pour nous restituer tous les éléments  qui constituent  notre patrimoine musical

Fernand Marlu (Gros-Morne) - Crédit Photo: Micha Photo

Fernand Marlu (Gros-Morne) – Crédit Photo: Micha Photo

 

Originaire de la Commune du Gros-Morne à la Martinique où il est né en 1956, commune souvent appelée « le grenier de la Martinique », Fernand Marlu est séduit par Dédé Saint-Prix, Eugène Mona et Max Cilla, tous trois flûtistes dont la renommée s’est installée au-delà des océans.
Nourrit de cette musique du terroir, Fernand fait son entrée dans l’industrie musicale Antillaise, vers 1980.
Fervent défenseur du patrimoine culturel de nos îles, Fernand a formé un groupe essentiellement composé de musiciens usant d’instruments traditionnels, tambours, chacha, …
Une formation qui a pour but d’exporter notre héritage au delà des frontières.
Selon l’avis de Pipo, Fernand est l’un des meilleurs Flûtistes  » Bambou  » de la Martinique et même de la Caraïbe. Azipip

Fernand Marlu (Gros-Morne) - Crédit Photo: Micha Photo

Fernand Marlu (Gros-Morne) – Crédit Photo: Micha Photo

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 4 822 autres abonnés

Instagram!

Tu es Bâtisseur de Paradis? Du 16/11 au 29/11 Partage ta Martinique avec un Ami. Rdv sur notre page FB Laure Joseph, artisan voilier, Bâtisseur de Paradis de Sainte Luce #paradistour #Martinique #batisseurdeparadis La plage de Corps de Garde à Sainte Luce #paradistour #batisseurdeparadis #Martinique Albert Poulin, restaurateur, Bâtisseur de Paradis de Sainte Luce #paradistour #Martinique #batisseurdeparadis

Edito

Installé en décembre 2003, le CMT est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC) ayant pour mission de faire de la Martinique une destination touristique recherchée et prospère.

Notre Page Facebook



Bientôt : 1 semaine, 1 commune

mai 2015
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
%d blogueurs aiment cette page :